Le Choeur régional Vittoria d’Ile de France


Le Chœur régional Vittoria d’Île-de-France est un chœur d’oratorio, dont le répertoire s’étend sur plusieurs siècles de musique. Basé à Paris, il est constitué d’une soixantaine de choristes amateurs de très haut niveau.

Créé en 1987 à l’initiative du conseil régional d’Île-de-France, le Chœur Vittoria est placé, depuis sa création, sous la direction de Michel PIQUEMAL.

choeur-vittoria-d-il-tf6c4oDe Bach à la musique contemporaine, il peut aborder tous les répertoires, avec une prédilection pour le romantisme allemand, la musique française des XIXe et XXe siècles et la redécouverte de compositeurs français oubliés tels que Joseph-Guy Ropartz, Jean Cras, Lili Boulanger ou encore Martial Caillebotte qu’il interprète tant à Paris qu’en Île-de-France, mais aussi au-delà des frontières régionales et à l’étranger.

Le Chœur a collaboré avec de nombreux orchestres dont l’Orchestre national d’Île-de-France, l’Orchestre Pasdeloup, l’Orchestre Lamoureux, l’Orchestre national de Lille, l’Orchestre philharmonique du Luxembourg, sous la direction de chefs tels que Jean-Claude Casadesus, Wolfgang Doerner, Yoel Levi, Jacques Mercier, Yutaka Sado, Bramwell Tovey, etc.

Sa discographie est riche de dix-sept enregistrements. En 1998, il remporte les 5es Victoires de la Musique classique pour son enregistrement du Roi David d’Arthur Honegger et pour l’ensemble de ses réalisations.

Le Chœur régional Vittoria d’Île-de-France est subventionné par la Région Île-de-France et reçoit le soutien du ministère de la Culture et de la Communication − DRAC Île-de-France et de la mairie de Paris.

http://www.choeur-vittoria.fr/

Michel PIQUEMAL

Michel Piquemal commence ses études de chant à la Maîtrise de l’ORTF, puis poursuit sa formation avec Denise Duval et Pierre Bernac pour la mélodie française, Suzanne Anders et Paul von Schilawski au Mozarteum de Salzbourg pour l’interprétation du Lied.

En 1978, il fonde l’Ensemble Vocal Michel Piquemal avec lequel il crée des oeuvres de François Vercken, Roger Calmel, Jacques Casterède, Kamillo Lendvay, Marcel Landowski, Jean Guillou, Jean-Louis Florentz et Thierry Escaich.

De 1985 à 1994, il enseigne au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. En 1987, il se voit confier la direction du Choeur Régional Vittoria d’Ile de France et du Choeur Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur. Avec le Choeur Vittoria, il crée le Stabat Mater de Kamillo Lenvay en 1991, la cantate Croix de Lumière d’Antony Girard en 1996, Paris-Tango de Juan José Mosalini en 1999 et Eleusis de Raymond Alessandrini en 2006.

Michel Piquemal est invité à diriger de nombreux orchestres : les orchestres de Bordeaux, Cannes, Marseille, Nice, Avignon, Nancy, Lille, l’Orchestre National des Pays de la Loire, l’Orchestre de Bretagne, l’Orchestre Lamoureux, l’Orchestre Pasdeloup, l’Ensemble Orchestral de Paris, l’Orchestre Symphonique d’Etat Hongrois, l’Orchestre de la Radio de Budapest, l’Orchestre de Bucarest, l’Orchestre Philharmonique de Liège, etc.

Sa discographie est riche et diversifiée. En tant que baryton, il a enregistré des oeuvres de Liszt, Lalo, Ravel, Rossini et Sauguet ainsi que des mélodies de Fauré et Poulenc avec la pianiste Christine Lajarrige. A la tête de ses différentes formations, il enregistre des oeuvres de Brahms, Cornelius, Donizetti, Duruflé, Fauré, Honegger, Lendvay, Mendelssohn, Poulenc, Ropartz, Rossini, Schubert et Tomasi.

Michel Piquemal remporte en 1996, avec son ensemble vocal, les 3es Victoires de la Musique Classique pour l’enregistrement chez Naxos de l’intégrale de la musique sacrée de Maurice Duruflé. En 1998, c’est avec le Choeur Régional Vittoria d’Ile de France qu’il obtient la même récompense avec l’enregistrement du Roi David d’Arthur Honegger, enregistré par le même label.

Michel Piquemal enseigne le chant au Conservatoire Municipal du 18e arrondissement de Paris. Il est par ailleurs directeur musical du Grand Choeur de l’Abbaye aux Dames de Saintes et assure la direction de l’Académie Internationale de choeur et d’orchestre du Festival de l’Abbaye de Sylvanès.

Chevalier de la Légion d’Honneur, Officier des Arts et des Lettres et de l’Ordre National du, Mérite, Michel Piquemal a reçu le prix hongrois Pro Artibus.

Publicités

Un commentaire pour Le Choeur régional Vittoria d’Ile de France

  1. Ping : Mise à jour de plusieurs pages du site | Renaissance de l'orgue dans le Mantois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s