Historique de la restauration de l’orgue MERKLIN


Une très longue gestation

Tous ceux qui ont restauré ou fait restaurer un grand orgue savent qu’il faut s’armer de beaucoup patience car l’inauguration de l’instrument a lieu la plupart du temps plusieurs années voire plusieurs décennies après que les premières démarches aient été engagées.

A Mantes-la-Jolie, il se sera ainsi écoulé 17 ans entre les premiers échanges d’idées et la renaissance de l’instrument prévue en décembre 2012. L’existence dans le même édifice d’un orgue DANION de 41 jeux inauguré en 1988 a permis de peaufiner le projet MERKLIN sans avoir à travailler dans l’urgence.

Un grand merci à André ISOIR qui a participé à toutes les étapes de ce projet avec beaucoup de gentillesse et de disponibilité.

Sous la direction de Christian LÜTZ, le projet de restauration a pris forme, centré autour du souhait unanime de tous les intervenants de travailler dans un esprit de conservation patrimoniale avec un retour à l’instrument tel qu’il était à ses origines en 1897.

Le grand principe a donc été d’effacer totalement la tranche de « restauration » d’après-guerre réalisée par Georges HELBIG, de supprimer la traction électrique posée en 1953, de reconstruire trois machines BARKER à l’identique des anciennes machines conservées dans une chapelle, de supprimer les cinq jeux d’esthétique néo-classique qui dénaturaient le caractère de l’orgue en reposant les jeux de 1897 d’occasion ou en copie, de lui redonner ses pressions séparées et plus élevées d’origine ainsi que son diapason de 435 Hz. L’harmonisation de cet instrument n’a jamais été retouchée et sa tuyauterie n’a subi aucun grattage des biseaux ni modification des pieds. La voie était donc libre pour une restauration historique bien que l’orgue ne soit pas classé.

Quelques dates

Septembre 1995 premières discussions entre la ville, propriétaire de l’instrument, la paroisse, affectataire, et quelques passionnés décidés à faire renaître cet instrument

Janvier 1997  création de l’association pour le renouveau de l’orgue MERKLIN de Mantes

Mars 1997  étude technique préalable réalisée à la demande de la ville, concluant au grand intérêt de restaurer l’orgue compte-tenu de la qualité des matériaux et des structures, de la rareté d’un orgue MERKLIN aussi peu modifié au cours du siècle et de son très bon état de conservation

Septembre 2000  Nomination de M. Christian LÜTZ en qualité de maître d’oeuvre sur procédure d’appel à candidature

Janvier 2001  réalisation de l’avant projet sommaire

Décembre 2003  avis favorable de la commission nationale des orgues non classées pour la réalisation du projet proposé

Mai 2008  lancement de l’appel à candidature au BOAMP pour la réalisation du chantier

Mai 2009 déroulement des 3 commissions d’appels d’offres avec nomination à leur issue du groupement des entreprises Laurent PLET et Yves FOSSAERT en qualité de facteurs d’orgues en charge de restaurer l’orgue MERKLIN

Août 2010 – octobre 2010 démontage complet de l’instrument et tranport en atelier hormis la façade principale en chêne sculpté qui est restaurée sur place et revernie à l’alcool selon les techniques du XIXème S.

Octobre 2010 – juin 2012  restauration de l’orgue en atelier

29 mai 2012 retour à Mantes-la-Jolie de l’instrument restauré

25 mai 2013 inauguration de l’orgue MERKLIN par Daniel ROTH

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s